énorme coup de coeur·Ceux dont on ne parle pas assez·Chronique·Coup de coeur·Fyctia·Hugo New Romance·Livres·ME·Service Presse

Dahlia Blake – Les azalées fleurissent en hiver

Merci infiniment Hugo New Romance pour cet envoi.

Hello ! J’espère que vous allez bien. Je vous retrouve pour parler de ma première romance de noël de l’année, Les azalées fleurissent en hiver, de Dahlia Blake, qui fut un énorme coup de cœur !

J’ai découvert la plume de l’auteure grâce à ce roman, et ce fut un coup de foudre. Dès le début, j’ai rigolé aux éclats. La plume de l’auteure est super addictive mais aussi très fluide. J’ai beaucoup aimé découvrir son histoire, et je lirais d’autres de ces romans avec grand plaisir.  Elle arrive à faire passer des pages et des pages, sans même qu’on s’en rende compte. J’ai dévoré une bonne partie du roman, sans même m’en rendre compte tant j’étais à fond dans l’histoire.

Très rapidement, j’ai été prise dedans. Je me suis retrouver embarquer dans le quotidien d’Azaléa, avec cette petite enquête pour comprendre ce qui l’avait poussé a fuir Paris et sa vie sans laisser d’adresse. J’ai justement aimé cette entré en matière, cela change vraiment des autres romances que j’ai l’habitude de lire.

J’ai adoré la manière dont l’histoire est tournée. Le gros plus, c’est cet avertissement que l’on a au début du roman, avant de commencer le livre. J’ai beaucoup aimé ceci, car cela met direct dans le bain, ça annonce la couleur ! Même si j’ai trouvé que cela donnait une grosse info, j’ai quand même beaucoup aimé ce début. Je trouve que cela devrait se trouver sur chaque lectures qui parle de thème fort.

Ne vous attendez pas du tout à lire une romance classique, culcul la praline, que l’on peut voir en cette période. Cette histoire est bien plus que ça, c’est un tout. L’esprit de noël est présent, mais plus en fond d’histoire qu’au premier plan, et c’est un gros point positif. J’ai adoré ceci. Cela permet de se mettre doucement dans le mood, je trouve.

J’ai adoré le fait que ce soit plus un jeu de séduction entre Kai et Azaléa, c’était génial de lire leur jeu du chat de la souris. Mais, malheureusement, au bout d’un moment, j’ai été lassé. Je trouve que ce jeu dure un peu trop longtemps à mon goût. Je sais qu’Azaléa cache pas mal de choses, et s’interdit beaucoup également. Mais j’aurais aimé qu’elle s’ouvre plus vite à Kai.

J’attendais de gros rebondissements, ce que j’ai eu, mais plus vers la fin. Le roman est tout léger, c’est un bonbon à lire. J’ai adoré être bercé par ce Noël en Martinique. J’avais l’impression d’y être, alors que j’étais au froid, dans la voiture. J’ai aimé le fait que l’auteure a réussi à nous faire voyager sans bouger de chez soi.

J’ai aimé les thèmes que ce livre aborde. Pour moi, ce roman peut être classé dans la même catégorie que Jamais plus. Ce n’est pas un spoil, c’est indiqué en début de roman. Et j’ai adoré cette manière subtile d’amener le thème de la violence conjugale. Cela vient, tout doucement, presque à petit pas de souris, pour venir, à un moment exploser en pleine tête. Et quand enfin ce moment arrive, le récit est tellement addictif, qu’il est impossible de le lâcher.

J’ai ressenti un concentré d’émotions toute plus fortes les unes que les autres. Notamment grâce à Alexandre, qui est mon coup de cœur du roman ! J’ai adoré ce gosse, il m’a fendu le cœur, j’en ai pleuré dans la voiture. Je n’avais vraiment pas l’air fine. Ce gosse à peu d’interventions, mais elles sont toutes justes. Il arrive avec sa grande maturité, et nous met à tous une claque en pleine tête !

Parlons des personnages justement.

J’ai adoré Azaléa, jeune femme noire, aux formes généreuse, avec quelques TCA quand même. Je trouve qu’elle change des romances qu’on a l’habitude de lire, et surtout, qu’il en faudrait plus comme elle. C’est le genre de femme qui peut te donner confiance, juste au travers de quelques passages. J’ai aimé son personnage, parce qu’il est fort, avec une psychologie bien approfondie. On n’est pas du tout resté en surface, et ça fait plaisir.

Au fil des pages, on va apprendre à découvrir la vrai Azaléa, elle va vraiment s’ouvrir grâce à Kai. Et j’ai adoré ! C’est une personne forte, qui à un passé très lourd, mais qui va réussir à s’en détacher. J’ai aimé la psychologie du personnage, avoir ces pensées un peu torturées, c’était vraiment génial de découvrir ce personnage.

Ensuite, Kai, j’ai adoré aussi. Je trouve qu’il a un énorme rôle dans l’histoire, et j’ai adoré ! Il apporte ce plus à l’histoire, de par son passé tout aussi lourd que celui de sa voisine. Il est très attachant, surtout quand on a accès à ces pensées. J’ai adoré voir son évolution, le voir prendre conscience de ces actes. C’était de très beaux passages.

Vraiment Kai, c’est le genre de personnage qu’on aime directement, c’est impossible de faire autrement. On ne peut que l’aimer, et s’y attacher. J’avais parfois envie de lui faire un câlin, tellement il m’a touché. 

Enfin, j’ai adoré la référence au titre ! C’était si mignon finalement, vraiment super touchant. Le titre était parfait, et il reflète vraiment bien l’histoire. 

Pour conclure, j’ai adoré cette histoire qui sort de ce que j’ai l’habitude de lire. C’est loin d’être une romance banale, de par les thèmes abordés. Vraiment, je ne peux que vous la conseillez ! Découvrez vite cette histoire, qui j’espère, vous plaira autant qu’à moi.

Je vous dis à bientôt pour de nouveaux articles.

Bisou !

Gwen